*François-Adrien BOIELDIEU (1775-1834). 3...

Lot 47
Aller au lot
300 - 400 EUR
Résultat : 250 EUR

*François-Adrien BOIELDIEU (1775-1834). 3...

*François-Adrien BOIELDIEU (1775-1834). 3 L.A.S. ; 7 pages in-8, 2 adresses (petite déchir. à la 1ère).

[Saint-Pétersbourg] 4/16 janvier [1811 ?], à Victor DOURLEN. Il regrette de ne pouvoir aider son ancien élève : « il faut que vous sachies que tout se fait ici par cabales et par intrigues et qu’il y a une demi douzaine de compositeurs tant ici qu’à l’étranger qui ne me perdent pas de vue, et qui au moment où je ferai mine de m’en aller feront tout pour avoir ma place »… Il cite en exemple la succession de Martini, et recommande de dédier un ouvrage à grand succès à l’empereur Alexandre… – À Ferdinand HEROLD. Le jury de l’Institut a trouvé son opéra charmant ; le succès est assuré. « Si Melle Cinti d’ici là pouvait apprendre à danser ce serait bien mieux […]. Voyez cela, examinez les jambes de Melle Cinti ; plus si vous pouvez »… – Il rend compte de ses démarches en faveur d’Hérold, auprès du comte de Turpin et du vicomte de La Rochefoucauld, et intéressant récit des efforts des « adulateurs » de ROSSINI pour le brouiller avec l’auteur du Comte Ory…
ON JOINT 5 l.a.s. de son fils Adrien-Louis BOIELDIEU, au librettiste Auguste Pittaud de Forges, avec qui il fit, avec J. Gabriel, l’opéra-comique La Butte des moulins [Opéra, 6 janvier 1852], parlant du sujet de Phryné, et du premier théâtre lyrique (9 juillet), recommandant de modifier son livret avant qu’il ne se mette au piano pour le faire entendre à Vizentini (19 juillet), remerciant pour le chœur, etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue