Jean DUNAND (1877-1942). Paravent « Carpes... - Lot 165 - Le Floc'h

Lot 165
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 100 000EUR
Jean DUNAND (1877-1942). Paravent « Carpes... - Lot 165 - Le Floc'h

Jean DUNAND (1877-1942).

Paravent « Carpes » à deux feuilles en laque noire. Décor à l’argent et à l’or de carpes et plantes aquatiques (manque les charnières et les pieds gradin en partie basse, petits éclats, traces de peinture).

Signé en creux en bas à gauche de l’une des feuilles. 1928.

Haut. : 192 cm - Larg. : 80 cm (chaque)


Expositions : Galerie Georges Petit, Paris, 1928, n°9.

Provenance : acquis directement auprès de l’artiste et resté par descendance dans la famille jusqu'à aujourd'hui. Bibliographie : - Félix Marcilhac et Amélie Marcilhac, Jean Dunand, Editions Norma, Paris, 2020, modèle référencé dans le répertoire des oeuvres sous le n°102 p. 204 ; - Félix Marcilhac, Jean Dunand, vie et oeuvre, Editions de l'Amateur , Paris, 1991, modèle référencé dans le répertoire des oeuvres sous le n°54 p. 207 ; - Les Echos des industries d’art, juin 1928, p. 32. Expert : Madame Amélie MARCILHAC - info@marcilhacexpert.com Attiré par les arts décoratifs, Jean Dunand s’oriente au début du XXe siècle vers la dinanderie. En 1912, il s’intéresse à l’art du laque et commence sa formation auprès du maître japonais Seizo Sugawara, qui a déjà formé Eileen Gray. Son art est tiré de la technique asiatique. La sève végétale est mêlée à des pigments et d’autres matériaux. La première couche est posée sur un support, laissée séchée pendant plusieurs jours dans un endroit humide, poncée, avant de répéter l’opération, parfois une dizaine de fois. En 1921, il présente ses premiers panneaux, paravents et meubles à la galerie Georges Petit. Ce puissant acteur du marché de l’art français depuis la fin du XIXe siècle, est un grand promoteur des impressionnistes et le rival de Paul Durand-Ruel. Le succès ne se fait pas attendre, ce qui lui vaut de prestigieuses commandes, notamment des panneaux pour le décor intérieur des paquebots Atlantique et Normandie, ou encore pour le Palais de la Porte Dorée. La reconnaissance est telle que Jean Dunand est nommé président de la section Laque de l’Exposition internationale de Paris en 1939. Sur nos œuvres, le thème des poissons nageant dans les fonds marins entre les rayons lumineux rappelle l’influence japoniste et évoque certains dessins de la Manga d’Hokusai. Les écailles dorées et scintillantes de cette nage sereine sont suggérées par une variation de motifs et de lignes géométriques, remémorant les somptueux vases en dinanderie de l'artiste.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue